— Formation à l’Ethnopsychiatrie

2022-2023

Intervenir dans un monde multiple

Introduction à l’ethnopsychiatrie

Une formation assurée par

Tobie Nathan

et l’équipe du Centre Georges-Devereux

D’octobre 2022 à Juin 2023

SIRET : 390 325 546 00039

RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE

Nathalie Zajde : Maître de conférences H.D.R. Université Paris 8, Psychologue clinicienne au Centre Georges-Devereux.

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

L’accueil et la prise en charge de personnes migrantes et de leurs enfants, ainsi que de sujets revendiquant de nouvelles appartenances (« entendeurs de voix », mouvements religieux) sont l’occasion pour les professionnels des champs médico-psychologique, social, éducatif ou juridique de questionner leurs outils théoriques et techniques habituels. Les difficultés rencontrées auprès de ces publics sont souvent le fruit de malentendus qui entravent le bon déroulement des mesures d’aide proposées du fait d’une méconnaissance des univers culturels dont sont issues les personnes concernées ainsi que des valeurs qu’elles revendiquent notamment :

  • les systèmes d’alliances, de parenté, d’affiliation au lignage
  • les théories culturelles explicitant les négativités de l’existence : maladie chronique et incurable, mort brutale et violente, troubles mentaux, récurrence d’évènements malheureux ou d’échecs, etc.
  • les logiques des violences et des conflits et de leurs résolutions
  • les dispositifs traditionnels de soins
  • les références religieuses et socio-politiques
  • les cultes et les dieux auxquels elles sont attachées

A partir de sa longue expérience de travail clinique et de recherche, en France et à l’étranger, auprès de familles migrantes et de patients revendiquant de nouvelles affiliations, l’équipe d’enseignants et de cliniciens du Centre Georges-Devereux met à la disposition des professionnels concernés des outils, à la fois théoriques et pratiques, permettant la production de lectures alternatives et opérationnelles de ces situations d’interface culturelle et d’envisager de nouvelles modalités de d’intervention.

OBJECTIF

L’objectif de cette formation est d’introduire le stagiaire à la méthodologie de l’ethnopsychiatrie clinique développée depuis bientôt trente ans au Centre Georges Devereux et d’acquérir les bases de cette approche afin de questionner et d’enrichir sa propre pratique professionnelle.

À l’issue de la formation, les participants auront acquis :

  • Des savoirs méthodologiques et théoriques de l’ethnopsychiatrie
  • Des connaissances sur les incidences psycho-sociales de la migration, tant individuelles que familiales et les outils pour les déceler
  • Des savoirs pour accueillir avec plus d’efficacité les personnes migrantes et leurs enfants ainsi que des sujets revendiquant de nouvelles identités 
  • Des savoirs pour adapter leurs dispositifs techniques afin de tenir compte de la spécificité des familles migrantes ou de sujets présentant des nouveaux désordres
  • Des savoirs sur le rôle et la fonction d’un médiateur ethnoclinicien 

_____________________________________________________________________________

PROGRAMME DE FORMATION

Module 1 : Arguments pour une prise en charge thérapeutique spécifique des familles migrantes

L’ethnopsychiatrie au Centre Georges-Devereux.

Nous présenterons les fondements de l’ethnopsychiatrie et ses applications, partant de son histoire au sein des sciences humaines pour en décrire les prémisses méthodologiques. Nous présenterons le dispositif technique d’une consultation d’ethnopsychiatrie en insistant sur la spécificité des éléments suivants: la langue, le groupe de thérapeutes, la prise en compte dans un contexte clinique des étiologies émanant du monde des patients.

Vendredi 7/10/2022
Présentation du dispositif technique de la consultation d’ethnopsychiatrie.   Thierry Fauconnier / Nathalie Zajde
Approche historique et épistémologique de l’ethnopsychiatrie.   Tobie Nathan / Catherine Grandsard

Module 2 : Systèmes de parenté et conceptions de la personne

  • Nous étudierons le fonctionnement de différents systèmes de parenté (patrilinéaires, matrilinéaires, matrifocaux…) en insistant sur les stratégies matrimoniales (mariage endogamique ou exogamique, monogamie ou polygamie), les procédures d’affiliation et les modes d’éducation qui s’y rattachent. Nous évoquerons également les violences et la gestion des conflits intra-familiaux.
  • Nous analyserons les transformations subies par ces systèmes de parenté et familiaux dans la société d’accueil en nous attachant à identifier les ruptures avec le modèle familial d’origine et leurs conséquences, ainsi que les rattrapages tentés individuellement ou collectivement par les migrants.
 Samedi 8/10/2022Vendredi 4/11/2022
Matin  Famille, naissance et mariage au Maghreb. Logique et gestion des conflits intra-familiaux.   Mustapha EchaouiSystème de parenté et conception de la personne en Afrique de l’Ouest.   Mamadou Diarra  
Après-midi    Mariages tamouls en Inde et au Sri Lanka.       Joseph Tamby  Système de parenté et conception de la personne en Afrique centrale. Le matrilignage. La sorcellerie, les enfants sorciers. Autour du film d’Emmanuelle Ohniguian « J’ai mangé tous mes enfants, et alors … » Tobie Nathan

Module 3 : Désordres psychologiques et prises en charge

Pour comprendre les désordres survenant dans la vie de migrants et de leurs enfants, nous nous intéresserons :

  • aux théories culturelles et religieuses expliquant la maladie, le malheur et la malchance, notamment :
  • la possession
    • la malédiction
    • la sorcellerie
    • la frayeur
    • le deuil
  • aux dispositifs de soins traditionnels existant dans ces différents univers, auxquels ont recours les migrants tant dans la société d’accueil, que dans leur pays d’origine : nous analyserons ce qui les rend efficaces et donc utiles en matière de soins ;
  • aux pratiques de guérison des églises chrétiennes évangéliques et pentecôtistes ou des groupes de prières charismatiques qui connaissent un succès indéniable auprès des populations migrantes ;
  • aux contextes géopolitiques générateurs de traumatismes souvent intentionnels et à leur impact sur la vie des personnes concernées ;
  • aux nouveaux désordres et nouvelles propositions qui remettent en cause la psychiatrie (les collectifs d’usagers) et les théories psychologiques de la déviance et de la délinquance (mouvements religieux et politiques). Nous aborderons les processus de « capture d’âmes » par lesquels les nouveaux groupes recrutent des « âmes » à prendre.
 Samedi 5/11/2022 « Nous ne sommes pas seuls au monde »
Matin  Les Djinns et leur traitement au Maghreb.   Mustapha Echaoui
Après-midi  Enfants ancêtres, enfants « bizarres » d’Afrique de l’ouest.   Mamadou Diarra
 Vendredi 2/12/2022 « Frayeur et métamorphose »Samedi 3/12/2022 « Violences faites aux femmes en contextes socio-économique, politique et migratoire singuliers »
Matin  Théories culturelles de la frayeur : applications cliniques.     Catherine GrandsardApproche ethnopsychiatrique de la violence domestique et du traumatisme intentionnel.  Les femmes, les hommes et les enfants battus. Le viol comme arme de guerre.   Nathalie Zajde  
Après-midi  « Nous ne sommes pas schizophrènes, nous sommes des entendeurs de voix ». Le REV, un collectif d’usagers actif et efficace.   Magali Molinié  Enseignement pratique Supervision de stage et analyse des pratiques     Thierry Fauconnier  
 Vendredi 27/01/2023 Nouveaux désordresSamedi 28/01/2023 Nouvelles pratiques
Matin  Parcours de femmes chinoises prostituées en France. Désirs, souffrance et soin.     Ting Chen  « Comment la psychologie peut-elle contribuer à l’évaluation d’une personne radicalisée ? »    Marie Anne Tchernoukha
Après-midi  Religion, psychologie et politique. Nouveaux dieux et nouveaux adeptes, nouveaux groupes et nouvelles forces.   Tobie NathanLes psy à l’épreuve de la transidentité.       Jean-Luc Swertvaegher

Module 4 : Échec scolaire, délinquance et toxicomanie d’enfants et adolescents migrants ou de seconde génération

Les adolescents migrants ou issus de l’immigration se retrouvent de plus en plus souvent, à la fois désinsérés de tout groupe institué – familial ou scolaire – et inclus dans des groupes marginaux, comportant des initiations violentes aux stupéfiants et/ou à la délinquance.

Nous analyserons les causes récurrentes de tels dysfonctionnements :

  • L’échec et l’exclusion scolaires qui rendent difficile, voire impossible, l’intégration de ces jeunes dans la société française ;
  • Les troubles identitaires liés à l’impossibilité d’hériter des savoirs familiaux, claniques ou ancestraux, de parler la langue des origines, d’accepter l’autorité parentale.
  • Nous présenterons des situations d’héritage trans-générationnel du traumatisme de masse.
  • Nous procéderons à l’analyse de la fonction des groupes marginaux dans lesquels ces adolescents sont insérés (cannabis, actes délictueux, viols) et discuterons de propositions de prises en charge possibles ou d’actions de prévention à mettre en œuvre.
  • Nous aborderons le cas particulier des mineurs isolés venus notamment des pays de l’Europe de l’Est, du Maghreb, d’Inde, d’Afrique centrale et de l’ouest.
  • Nous évoquerons la question du métissage culturel et des problématiques particulières susceptibles de se poser dans ce type de situation.
 Vendredi 12/03/2023 « Éducation »Samedi 13/03/2023 « Transmission »
Matin  Héros des temps modernes ? Parcours de mineurs non accompagnés.   Jean-Luc SwertvaegherEnseignement pratique Supervision de stage et analyse des pratiques   Thierry Fauconnier
Après-midi  Des enfants suspendus ? Présentation d’une équipe mobile d’intervention ethnopsy dans le cadre du Dispositif de Réussite Éducative.   Geoffrey SprietUne culture d’initiés : les gens du voyage, les Roms en France.   Irena Talaban
 Vendredi 19/05/2023 « Initiation »Samedi 20/05/2023 « Métissages »Vendredi 16/06/2023 « Pratiques et théories des professionnels du champ médico-social versus celles des usagers»
Matin    Pour introduire une approche ethnopsychiatrique du métissage culturel ou religieux : l’exemple des personnes issues de mariages entre chrétiens et juifs.   Catherine Grandsard    « Multi métis ». Étude de cas et propositions de prise en charge : analyse des enjeux spécifiques de situations de métissage à l’aune de la clinique ethnopsychiatrique.   Catherine Grandsard  Proposition pour une bonne pratique : identifier les malentendus théoriques entre les professionnels et leurs usagers.   Thierry Fauconnier
Après-midi    Traumatisme transgénérationnel de la Shoah. Souffrances et soins des familles de survivants issues d’un monde disparu.     Nathalie Zajde  Enseignement pratique   Supervision de stage et analyse des pratiques     Thierry FauconnierUn éducateur spécialisé au centre G. Devereux : l’apport de l’ethnopsychiatrie au travail social dans le contexte de la protection de l’enfance et de l’enfance en danger.   Anthony Martin  

Module 5 : Conclusions

Nous reprendrons l’ensemble des thématiques abordées au cours des quatre modules précédents et nous réfléchirons aux applications possibles de l’ethnopsychiatrie dans la pratique professionnelle des stagiaires.

 Samedi 17/06/2023 L’ethnopsychiatrie : perspectives…
Matin  Synthèse des différents modules.   Nathalie Zajde / Thierry Fauconnier
Après-midi    Discussion avec le groupe. Évaluation et bilan de la formation.   Tobie Nathan/Nathalie Zajde / Thierry Fauconnier

Équipe pédagogique

  • Ting CHEN est sociologue et médiateur ethno-clinicien.
  • Mamadou DIARRA est médiateur ethno-clinicien
  • Mustapha ECHAOUI est psychologue au Centre Georges-Devereux et médiateur ethno-clinicien.
  • Thierry FAUCONNIER est psychologue au Centre Georges-Devereux, chef de service du SIE Devereux.
  • Catherine GRANDSARD est psychologue clinicienne et Maître de Conférences en psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Paris 8. Elle est co-directrice du Centre Georges-Devereux.
  • Lucien HOUNKPATIN est psychologue clinicien, psychanalyste et Maître de Conférences en psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Paris 8.
  • Anthony MARTIN est éducateur spécialisé au sein du service d’investigation éducative du Centre Georges-Devereux.
  • Magali MOLINIÉ est psychologue clinicienne et Maître de Conférences en psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Paris 8. Elle est psychologue au Centre Georges-Devereux.
  • Tobie NATHAN est Professeur émérite de psychologie clinique et pathologique à l’Université Paris 8. Fondateur et Directeur du Centre Georges-Devereux.
  • Geoffrey SPRIET est psychologue clinicien et responsable clinique dans l’équipe mobile de Réussite éducative du Centre Georges-Devereux.
  • Jean-Luc SWERTVAEGHER est psychologue clinicien et responsable clinique au Centre Georges-Devereux.
  • Irena TALABAN est docteur en psychologie, psychologue au CMPP Alfred Binet Lille et chargée de cours à l’Université catholique de Lille.
  • Joseph TAMBY est médiateur ethno-clinicien.
  • Marie-Anne TCHERNOUKHA Psychologue clinicienne au Centre Georges-Devereux
  • Nathalie ZAJDE est psychologue clinicienne et Maître de Conférences HDR en psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Paris 8. Elle est responsable de consultation et de recherche au Centre Georges-Devereux.

Bibliographie introductive

  • Catherine Grandsard, Juifs d’un côté, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2005.
  • Catherine Grandsard.  « Interpréter ou mettre les patients en situation d’expertise ? » : Tobie Nathan (sous la direction de), La guerre des psys.  Manifeste pour une psychothérapie scientifique. Les empêcheurs de penser en rond, Seuil, 2006, p. 237-258.
  • Émilie Hermant, Clinique de l’infortune : la psychothérapie à l’épreuve de la détresse sociale, Les Empêcheurs de penser en rond, 2004.
  • Magali Molinie, Soigner les morts pour guérir les vivants, Les Empêcheurs de penser en rond, 2006.
  • Tobie Nathan, Les Ames errantes. L’Iconoclaste, 2017.
  • Tobie Nathan, La nouvelle interprétation des rêves, Odile Jacob, 2011.
  • Tobie Nathan, A qui j’appartiens ? Écrits sur la psychothérapie, sur la guerre, sur la paix, Le Seuil 2007.
  • Tobie Nathan, Nous ne sommes pas seuls au monde. Points, 2007.
  • Tobie Nathan (sous la direction de), La guerre des psys : manifeste pour une psychothérapie démocratique, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2006.
  • Tobie Nathan, L’enfant ancêtre, la pensée sauvage, 2000.
  • Tobie Nathan, Lucien Hounkpatin, La parole de la forêt initiale, Odile Jacob, 1996.
  • Tobie Nathan, Isabelle Stengers, Médecins et sorciers, Les Empêcheurs de penser en rond, 1995.
  • Tobie Nathan, Jean-Luc Swertvaegher Sortir d’une secte, Les Empêcheurs de penser en rond, 2003
  • Tobie Nathan, Nathalie Zajde, Psychothérapie démocratique, Odile Jacob, 2012.
  • Geneviève N’Koussou, « Magali », Cahiers d’Etudes africaines, XLVIII (1-2), 189-190, 2008, p. 283-296.
  • Irena Talaban Terreur communiste et résistance culturelle. Les arracheurs de masques, Puf, 1999.
  • Nathalie Zajde, Les enfants cachés en France, Odile Jacob, 2012
  • Nathalie Zajde, Guérir de la Shoah, Odile Jacob, 2005.
  • Nathalie Zajde, Enfants de survivants, Odile Jacob, 1995.

______________________________________________________________________

Informations générales

Durée et dates

14 jours, soit 98 heures – dont 86 heures d’enseignement théorique, 12 heures de supervision de stage et analyse des pratiques  – d’octobre 2022 à juin 2023.

Calendrier des enseignements

  • vendredi 7 et samedi 8/10/2022 de 9h30 à 17h30
  • vendredi 4 et samedi 5/11/2022 de 9h30 à 17h30
  • vendredi 2 et samedi 3/12/2022 de 9h30 à 17h30
  • vendredi 27 et samedi 28 janvier 2023 de 9h30 à 17h30
  • vendredi 24 et samedi 25 mars 2023 de 9h30 à 17h30
  • vendredi 12 mai et samedi 13 mai 2023 de 9h30 à 17h30
  • vendredi 16 et samedi 17 juin 2023 de 09h30 à 17h30

Lieu d’enseignement

Sur Site :          Locaux de l’association Centre Georges Devereux

MIJE Fourcy – 6 rue de Fourcy 75004 Paris

A distance : en Visio-conférence, en cas de nécessité majeure.

Informations et inscription

Sonia LIPATOFF, référente administrative et handicap

sonia.lipatoff@devereux.fr – 01 77 32 10 64

Nathalie ZAJDE, référente pédagogique

nathalie.zajde@devereux.fr – 01 77 32 10 64

Méthodes pédagogiques

Cours dispensés par une équipe pluridisciplinaire d’enseignants/chercheurs, de cliniciens et de professionnels du champ social. Projection de films ethnographiques et cliniques. Communication de documentation et publications. Participation à des consultations d’ethnopsychiatrie.

Critères d’admission :

Niveau licence (Bac + 3) et/ou 5 années de pratique professionnelle dans les champs sociaux, médicaux et éducatifs.

Les candidats dont les dossiers auront été retenus seront reçus par un membre de l’équipe pédagogique lors d’un entretien, dont dépendra l’inscription définitive.

Modalités d’évaluation

Plusieurs évaluations vous seront proposées au cours de la formation sous différent format : questionnaires, auto-évaluation, présentation de cas…

Nombre de stagiaires

20 maximum

Public concerné

Cette formation s’adresse à tout professionnel des champs médical, psychologique, socio-éducatif et juridique intervenant auprès de personnes issues de la migration et/ou confrontées à des difficultés psychosociales spécifiques.

Accueil des personnes ayant un besoin de compensation

Merci de contacter Sonia LIPATOFF – 01 77 32 10 64

Validation de la formation :

Une attestation de la formation « Intervenir dans un monde multiple : introduction à l’ethnopsychiatrie » sera délivrée aux stagiaires ayant assisté à tous les enseignements.

Tarifs :

Inscription individuelle : 1 800€ (mille huit cent €uros)

Formation professionnelle : 2 400€ (deux mille quatre cent €uros)